Au cas où vous l’ignorez, une lampe frontale est une lampe qui se fixe autour de la tête à l’aide d’un bandeau élastique ajustable. Le boîtier contenant le système d’éclairage se positionne au niveau du front pour éclairer ce qui est en face de vous.

Pratique en camping ou sur un bivouac pour lire une carte ou entretenir un feu, indispensable quand on pratique une activité de nuit (escalade, trail nocturne, VTT, pêche, spéléologie…), la lampe frontale fait partie de l’équipement de nombreux sportifs et aventuriers. 

Elle est aussi utilisée à la maison (panne d’électricité, travaux dans des endroits sombres), et par des professionnels (chantier, réparations urgentes, etc.). Elle est souvent équipée d’une tête pivotante à 180° qui permet d’éclairer plusieurs zones sans bouger la tête.

Il existe des modèles de différentes puissances adaptés à chaque type d’activité (lecture, marche, course, vélo…), et beaucoup sont polyvalents, avec plusieurs modes d’éclairage. 

La plupart fonctionnent avec des LED, qui fournissent une lumière intense tout en étant économes en énergie, mais il existe aussi des modèles hybrides (LED et halogène).

Pour des raisons de sécurité, certaines lampes frontales sont aussi équipées d’une lumière arrière rouge clignotante ainsi que de bandes réfléchissantes (sur le bandeau). Ainsi, vous êtes visible de loin dans l’obscurité, ce qui peut permettre de vous localiser plus facilement et/ou d’éviter les accidents (course à pied, spéléologie,…).

Comment choisir sa lampe frontale ?

Avant de vous lancer dans l’achat d’une lampe frontale, je vous conseille de prendre en compte les  critères suivants. Ils vous permettront de choisir un modèle qui vous convient parfaitement.

Quelle puissance pour quel usage ?

Pour des activités de camp ou du running en ville, 100 lumens peuvent largement suffire. Pour le trail nocturne je vous conseille plutôt 200 ou 300 lumens, et pour le VTT ou l’ultra-trail, une lampe de 600 lumens (150 m de portée) me semble être un bon choix.

La plupart des lampes frontales sont équipées de diodes LED, qui sont durables, économes en énergie, qui offrent une bonne autonomie et un éclairage puissant. Leur inconvénient est un faisceau lumineux assez réduit qui ne permet pas toujours de bien voir les reliefs.

Les lampes hybrides (avec LED et halogène) offrent beaucoup de puissance, une longue portée et une autonomie intéressante, mais elles sont souvent chères et la durée de vie de la batterie est limitée.

Votre choix dépendra de ce qui est le plus important pour vous entre la qualité de l’éclairage ou la durabilité.

Certaines lampes frontales fonctionnent constamment à puissance maximale (constant lightning ou lampes régulées), ce qui est confortable mais quand la batterie est vide, la baisse d’intensité est brutale.

D’autres adaptent leur puissance à la luminosité ambiante (reactiv lightning) : plus il fait sombre, plus elles éclairent. Elles sont plus économes en énergie mais plus lourdes.

Sur le même principe, on trouve des lampes frontales connectées : une application analyse la luminosité et adapte la puissance fournie.

Il existe également des lampes frontales avec un éclairage avant et arrière. Vous êtes bien visible et votre champ de vision est élargi, mais elles sont plus lourdes.

Les lampes avec LED focalisées éclairent loin, mais leur faisceau, s’il est puissant, est assez réduit.

Ce type de lampe convient bien si vous vous déplacez dans la nuit, mais se révèle assez inutile sur un bivouac, où on a plutôt besoin d’un faisceau large bien que plus court et moins puissant (avec LED non focalisées). 

Située à l’avant de la lampe, elle permet à vos yeux de mieux s’adapter à l’obscurité. Moins éblouissante, elle est particulièrement utile quand on est en groupe, pour lire une carte ou pour ne pas déranger les animaux nocturnes (observation, chasse).

La plupart des lampes frontales en ont plusieurs, ce qui permet d’adapter la portée de la lampe à votre activité, par exemple faisceau court, moyen ou long. 

C’est un critère important si on pratique une activité extérieure sur plusieurs jours (randonnée, bushcraft, etc.).

Les lampes frontales fonctionnent généralement avec des piles ou une batterie rechargeable (quelques modèles acceptent les deux types d’alimentation). On trouve aussi, plus rarement, des lampes solaires ou à dynamo. 

Les piles ont l’avantage d’offrir 2 fois plus d’autonomie qu’une batterie, mais il faut prévoir de les remplacer si on est dehors sur une longue période, et ce n’est pas très écologique.

Une batterie rechargeable via USB offre une autonomie variable selon les modèles, et difficile à évaluer car les tests des fabricants comprennent des utilisations à pleine et à faible puissance.

De plus, l’autonomie est impactée par certains paramètres comme le climat : s’il fait froid la batterie dure moins longtemps.

Par conséquent, votre choix sur ce point dépendra de l’usage et de la fréquence d’utilisation de votre lampe frontale.

Votre lampe frontale va vous accompagner dans toutes vos aventures, il vaut donc mieux privilégier l’aluminium plutôt que le plastique. Assurez-vous aussi que le bandeau est assez épais, et élastique sans être mou.

Votre lampe doit être facile à ajuster et confortable à porter.

Il varie de moins de 50 g à environ 100 g pour les modèles polyvalents. C’est un critère important si vous devez porter votre lampe pendant des heures sur la tête ou dans votre sac à dos.

La plupart des lampes frontales résistent à l’humidité et à une pluie fine (IPX4), mais certaines sont étanches à 1 m-1,5 m pendant 30 mn (IPX7 ou IPX8). Votre choix dépendra des risques inhérents à  votre activité (randonnée, spéléologie…).

Mon classement des meilleures lampes frontales

Comme toujours, c’est mon expérience en tant qu’utilisateur qui a guidé cette sélection de 4 lampes frontales. 

Olight Array

C’est une lampe à LED puissante (400 lumens et 80 m de portée), orientable à 180°, qui est parfaite pour l’alpinisme ou le trail nocturne, et permet de se livrer à de nombreuses activités sur un bivouac.

Elle est équipée d’une batterie au Lithium de 2000 mAh rechargeable via USB (charge magnétique).

Très légère (124 g poids total), elle propose 2 modes d’éclairage : une LED fournit un faisceau mixte court et long, et une autre un faisceau court.

Cette lampe solide en alliage d’aluminium résiste aux chocs (1 mètre) et est étanche à la pluie (IPX4). Pour votre sécurité il y a des bandes réfléchissantes à l’arrière du bandeau ainsi qu’un anneau lumineux rouge clignotant qui s’allume en même temps que la lampe.

Vous apprécierez son autonomie de 13 heures en utilisation continue et son indicateur de charge de la batterie.

Petzel Tikka Mixte

Cette lampe à LED de 200 lumens au faisceau large convient pour le camping et la randonnée. Vous avez le choix entre un faisceau court, moyen ou long (portée de 10 à 60 m).

Elle est dotée d’une lumière rouge (portée de 5 m) et sa lumière blanche est orientable. Elle est très facile à utiliser (l’interrupteur est un poussoir situé sur le dessus du boîtier) et elle est très légère (85 g).

 Elle fonctionne avec 3 piles AAA (fournies) mais elle est compatible avec des piles Ni-MH rechargeables et elle offre jusqu’à 240 h d’autonomie.

Elle a aussi des équipements de sécurité pratiques : un sifflet de survie sur le bandeau, une lumière rouge clignotante et un réflecteur luminescent.

Le bandeau est lavable et elle résiste à la pluie (IPX4). Elle est livrée avec un étui de transport.

Petzel Actik Headlamp

Polyvalente avec ses multiples faisceaux (4 modes d’éclairage, 2 modes LED et une lumière rouge), cette lampe de 350 lumens (80 m de portée) convient aussi bien au bivouac qu’à l’alpinisme, au running ou au trekking.

Elle est étanche à la pluie (IPX4), pèse environ 100 g, et elle est en alliage d’aluminium robuste.

Elle fonctionne au choix avec 3 piles AAA (fournies) ou avec une batterie rechargeable via USB. Vous pouvez y fixer des accessoires (à part) pour l’installer sur un casque ou un vélo.

Petzel Bindi Mixte

C’est une lampe frontale très minimaliste : le bandeau est remplacé par un mince élastique réglable, ce qui fait gagner du poids (35 g) et la rend parfaite pour la randonnée, le trail ou le trekking, mais elle est aussi utile sur un camp avec son faisceau large, sa lumière rouge et ses 200 lumens (60 m de portée). Elle est étanche à la pluie (IPX4).

Elle vous propose 3 modes d’éclairage : proximité (court), déplacement (moyen) et vision lointaine (long), et fonctionne avec une batterie de 680 mAh rechargeable via USB.

Deux « plus » pour cette petite lampe super pratique : 2 systèmes de verrouillage pour éviter un allumage intempestif, et on peut la porter autour du cou (elle est orientable vers le haut).

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 4.9 / 5. Nombre de votes : 25

Pas encore de vote ! C'est le moment

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici