Coleman est une marque, leader dans le secteur du matériel outdoor et réputée pour la qualité de ses produits. Les réchauds à essence, dont je vous parle aujourd’hui, en font partie et ce sont pour moi les meilleurs du marché. Si vous souhaitez directement accéder aux différents modèles, cliquez-ici.

On trouve des modèles à 1 ou 2 brûleurs, très puissants, compacts et facilement transportables. Le modèle simple (à 1 feu) convient pour 1 à 2 personnes. Il est certes plus lourd que les réchauds à gaz du même type et vous le sentirez davantage dans votre sac à dos lors d’une randonnée, mais vous serez content de son efficacité, notamment à haute altitude et/ou par grand froid.

Le modèle double (à 2 feux), plus grand, convient davantage pour le nomadisme, pour un périple en camping-car, en fourgon aménagé ou en 4X4. Il est toujours dans mon Defender ce petit Coleman.

Que vous optiez pour un réchaud à essence Coleman à 1 ou 2 brûleurs, les avantages et le principe de fonctionnement sont les mêmes. En revanche, n’utilisez ces réchauds qu’à l’extérieur car ils produisent une flamme puissante. 

Un Coleman : Comment ça marche

Les Colemans se composent d’un réservoir multi-combustible (Coleman Fuel, essence C blanche, essence sans plomb). Sur le Coleman double, il se trouve à l’avant du réchaud et il est amovible. Sur le modèle simple, il est sous le brûleur et repose sur le sol.

Pour remplir le réservoir, vous ôtez le bouchon de remplissage (pour le Coleman double, retirez d’abord le réservoir de son logement et remettez-le en place quand vous l’aurez rempli). Il est normal d’entendre un petit sifflement pendant quelques secondes car l’essence qui reste à l’intérieur est encore sous pression.

Utilisez l’entonnoir (fourni avec le Coleman double mais pas avec celui à 1 feu) pour remplir le réservoir. Si vous optez pour le modèle double, je vous conseille d’avoir une réserve d’essence dans un jerrican, ce sera plus pratique. Pour le Coleman simple, prévoyez une réserve suffisante avant de partir.

Vous allez ensuite mettre le réservoir en pression. Dévissez le piston situé sur le côté du réchaud et pomper 20 à 30 fois. Relevez ensuite le petit levier associé au robinet d’alimentation (il est rouge sur le modèle simple), donnez 1 ou 2 tours au robinet et allumez.

Vous n’avez besoin de mettre en pression qu’au moment de l’allumage. Il ne sera pas nécessaire de recommencer même si vous cuisinez pendant longtemps.

L’essence est envoyée dans le tube qui passe sur le brûleur (sur le brûleur principal pour le modèle double) et la flamme va la transformer en gaz pour une meilleure combustion.

Vous devez donc laisser chauffer jusqu’à ce que la grande flamme jaune de départ devienne bleue (de 30 s à 1 mn environ).

Quand la flamme est bleue (au moins à sa base), baissez le petit levier associé au robinet, et servez-vous de ce dernier pour régler la puissance.

En ce qui concerne le Coleman double, allumez toujours le brûleur droit, celui qui est surmonté du tube d’injection : c’est le brûleur principal et c’est lui qui alimente le second brûleur. Si vous avez besoin de l’autre, attendez que la flamme soit bleue pour l’allumer.

Pour cela, dévissez la molette qui se trouve sur le côté gauche du réchaud. Le gaz peut alors passer et vous pouvez l’allumer. Il suffit de revisser pour l’éteindre.

Les réchauds à essence Coleman sont très puissants et très pratiques, mais le fait de fonctionner à l’essence génère un certain encrassement, et il est nécessaire de les entretenir régulièrement (notamment le réservoir et le tuyau d’alimentation) pour qu’ils restent efficaces et qu’ils durent longtemps.

Comme je trouve que la notice du fabricant est un peu trop succinte sur la question, je vais vous expliquer comment nettoyer votre réchaud à essence Coleman.

Comment entretenir son Coleman

Tout d’abord, je vous conseille de mettre régulièrement une goutte d’huile sur le joint du bouchon du réservoir. Cela évite qu’il sèche et ne soit plus étanche, ce qui compromettrait la mise en pression.

Faites de même sur la membrane de la pompe en la dégageant de son logement (c’est un système de baïonnette).

Ôtez ensuite le bouchon du réservoir et laissez la pression résiduelle s’évacuer. Puis ouvrez le robinet à fond et dévissez-le pour extraire l’axe en laiton (faites très attention à ne pas perdre la petite aiguille qui se trouve à l’extrémité).

Utilisez une éponge métallique et de l’essence ou du WD-40 (produit nettoyant, lubrifiant et anticorrosion) pour ôter le dépôt noir qui s’est formé. Nettoyez l’aiguille en la raclant doucement.

Quelques mots sur cette aiguille : elle sert à boucher la buse pour empêcher l’essence de passer quand vous éteignez votre réchaud. Elle peut parfois se décaler, ce qui engendre des fuites d’essence. Si cela vous arrive, il suffit de modifier légèrement sa position jusqu’à ce qu’elle soit bien dans l’axe du trou de la buse.

Passez ensuite au nettoyage du tube d’injection. Commencez par dévisser la buse qui se trouve à l’extrémité, et nettoyez-la en introduisant un objet fin dans le petit trou.

Puis dévissez le tube d’injection et sortez le long ressort qui se trouve à l’intérieur. Nettoyez les spires avec un chiffon ou de l’essuie-tout imbibé d’essence ou de WD-40. Nettoyez si besoin l’intérieur du tube (il peut présenter des traces de rouille qui empêchent le ressort de coulisser correctement). Pour cela, vous pouvez insérer le ressort et le faire aller et venir plusieurs fois le long du tube.

Cela fait, remettez le ressort en place dans le bons sens (les spires serrées vers vous) et remontez le tube puis le robinet.

La dernière étape est le nettoyage des brûleurs. Dévissez-les et nettoyez toutes les pièces qui les composent en les frottant pour enlever la suie générée par la grande flamme jaune de l’allumage.

Vous pouvez aussi nettoyer de temps en temps l’intérieur du réservoir, en prenant soin de le vider complètement avant. Vous pouvez par exemple verser un peu de WD-40 à l’intérieur en veillant à « enrober » toute la paroi intérieure.

Si vous prenez soin de votre réchaud Coleman, vous pourrez l’apprécier pendant longtemps et il ne vous fera jamais défaut. Comme je le disais plus haut, la notice n’est pas très détaillée, alors il faut apprendre à l’utiliser au mieux de ses capacités. Mais une fois que vous le connaissez bien, vous n’imaginez plus partir sans lui.

Pourquoi choisir un réchaud à essence plutôt qu’à gaz ?

Un réchaud à essence, bien qu’il soit plus complexe à utiliser et qu’il demande plus d’entretien, présente plusieurs avantages par rapport au gaz.

Tout d’abord, il fonctionne là où le gaz (et les autres combustibles d’ailleurs) ne fonctionnent pas ou pas bien, c’est-à-dire en altitude et par grand froid.

Ensuite, il produit une flamme puissante qui résiste bien mieux que celle d’un réchaud à gaz s’il y a du vent.

Cette puissance le rend aussi plus efficace : un réchaud à essence chauffe et cuit beaucoup plus vite qu’un réchaud à gaz. 

Autre argument en sa faveur, et non des moindres : vous pouvez obtenir facilement de l’essence partout dans le monde, alors que recharger votre bouteille de gaz ou la remplacer à l’étranger peut être une vraie galère, les adaptateurs étant souvent différents d’un pays à l’autre.

Contrairement à certains réchauds à gaz (je pense aux modèles à cartouche déportée), il n’y a pas de raccordement externe, ce qui rend le réchaud à essence plus compact, plus maniable et plus pratique.

Un réchaud à essence est aussi plus facile à remplir, et avec un jerrican on peut avoir une réserve (et donc une autonomie) de plusieurs mois (je parle bien sûr des Coleman à 2 brûleurs à utiliser en camping-car par exemple).

Un réchaud à essence est aussi plus économique à l’usage : l’essence est moins chère à l’achat que le gaz et la consommation reste très raisonnable : comptez environ 3,5 l d’essence par mois pour une utilisation quotidienne ou presque et pour 2 personnes.

Les meilleurs réchauds à essence de chez Coleman

Voici les 2 réchauds à essence Coleman, que je vous recommande chaudement. Je me répète : pour moi il n’y a pas mieux sur le marché.

Coleman Unleaded Stove 424 – 2 brûleurs

Ce réchaud d’une puissance de 4225 W se présente comme une petite cuisinière à 2 feux, avec des pare-vent sur les côtés (qui se replient sur l’intérieur pour le ranger) et un couvercle rabattable. En acier, il est robuste et convient pour un usage toutes saisons. C’est personnellement celui que j’utilise de façon régulière.

Fermé, il mesure 46 x 29 x 12 cm pour un poids de 3 kg, et ouvert il vous permet de nourrir toute une famille avec ses 2 brûleurs puissants, pour un encombrement très raisonnable (46 x  38,5 x 40 cm). Il possède une grille, qui est amovible pour faciliter son entretien et celui des brûleurs.

Vous remplissez facilement son réservoir d’1 l avec l’entonnoir fourni (combustible : Coleman Fuel ou essence sans plomb). Il est très efficace (1 l d’eau bout en 4 mn), et il offre assez d’espace pour pouvoir utiliser 2 grands récipients en même temps.

Il a une autonomie annoncée de 2h (avec les 2 brûleurs à la puissance maximale et le réservoir plein). Pour une utilisation normale à 2 personnes, il ne consomme pas énormément et vous n’avez pas besoin de le remplir très souvent.  

COLEMAN 2 Feux Réchaud
163 Commentaires

Coleman Unleaded Sportster Stove 533 – 1 brûleur

Compact (13,5 x 13,5 x 14 cm) pour un poids d’1,19 kg, ce modèle toutes saisons d’une puissance de 2 500 W vous permet de préparer de la nourriture même avec des conditions climatiques difficiles (froid, vent).

Il est facile à utiliser et convient parfaitement pour 1 à 2 personnes, voire plus, car il est très stable et on peut y placer une grande casserole sans risque de la voir basculer ou de renverser le réchaud. Il est efficace (1 l d’eau bout en un peu plus de 5 mn), et vous permet de manger chaud et de varier votre alimentation pendant vos randonnées ou vos treks en montagne, même en hiver, avec une bonne autonomie (le fabricant annonce une autonomie maximale de 8h30).

Il possède un réservoir de 0,5 l et fonctionne avec du Coleman Fuel, de l’essence C blanche et de l’essence sans plomb.

Il est livré avec une boîte de transport rigide mais l’entonnoir n’est pas fourni.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote ! C'est le moment

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici