Comment survivre à un feu de forêt ?

Un feu de forêt se définit comme la formation d’un seul foyer qui se propage sur plus de 5000 m² soit 0,5 hectare. 

Touchant principalement les forêts et les formations subforestières, ce phénomène peut tout raser sur son passage et mettre des vies en danger. Ainsi, avoir un minimum de connaissance sur le sujet et mettre en place des mesures préventives s’avèrent nécessaire pour éviter les catastrophes.

Feu de forêt : les causes et les zones concernées

Selon l’ONF (office national des forêts), on dénombre environ 4200 feux de forêt par an.

Les régions particulièrement touchées par les feux de forêt

En raison du climat chaud et sec dans les bassins méditerranéens et landais, ces régions sont propices aux embrasements. D’ailleurs, 85 % des feux de forêt déclarés en France touchent cette partie. 

Parmi les zones présentant un risque accru aux feux de forêt, on peut citer :

  • la forêt artificielle de pins maritimes plantés dans les Landes,
  • la forêt méditerranéenne semi-naturelle plantée sur un terrain accidenté,
  • les formations végétales, organisées ou spontanées, composées d’arbres et arbustes,
  • les formations d’arbres feuillus ou de broussaille appelées maquis (formation végétale basse et fermée) ou garrigue (formation végétale basse et ouverte).

Comment se déclenche un feu de forêt ?

Si le début de l’incendie peut être de cause naturelle, la plupart des feux de forêt sont pourtant engendrés par l’Homme.

Les causes naturelles

Les événements comme la foudre ou les éruptions volcaniques peuvent être à l’origine d’un feu de forêt.

Durant l’été, entre mai et septembre, la sécheresse et la faible teneur en eau de la végétation s’avèrent aussi particulièrement propices à l’embrasement.

Les causes humaines

Près de 90 % des feux de forêt résultent de la négligence de l’Homme. Ainsi, la plupart des brasiers sont causés accidentellement. 

Parmi les raisons les plus courantes, citons la mauvaise utilisation d’un barbecue ou le jet de mégot de cigarette dans la nature.

Moins fréquents, les dépôts d’ordures et les infrastructures (lignes de transport d’énergie ou de voies ferrées) peuvent aussi engendrer un incendie.

Les effets des feux de forêt

Les conséquences d’un feu de forêt sont nombreuses.

Sur les hommes

Les fumées peuvent engendrer une asphyxie, mais la principale cause de décès reste les brûlures chez les personnes prisonnières des flammes.

L’incident peut aussi faire des blessés, des brûlés et des asphyxiés.

Dans certains cas, les résidents peuvent être déplacés et devenir sans-abri.

Sur les biens

Les feux de forêt ravagent et détruisent tout, ce qui entraîne d’immenses dégâts ou détériorations sur les habitations et les ouvrages.

En outre, la paralysie des services publics peut devenir un vrai problème.

À cela s’ajoutent l’endommagement ou la destruction des réseaux électriques et téléphoniques.

Sur l’environnement

Tous les ans, ces incendies déciment plusieurs milliers d’hectares de forêts, sans compter la dévastation de la faune et la flore.

Les feux de forêt peuvent aussi être particulièrement ravageurs notamment pour les constructions situées en zone boisée. 

Les cas plus graves entraînent :

  • Une stérilisation du sol et un appauvrissement de la couche arable,
  • une raréfaction du couvert végétal aggravant la sécheresse et la désertification,
  • un décès de certaines espèces animales causées par les fumées et la chaleur.

Quelles sont les mesures de prévention à mettre en place ?

La meilleure manière de prévenir les risques liés au feu de forêt consiste à prendre les mesures nécessaires pour éviter l’embrasement :

  • Ne pas stocker des matières inflammables à proximité des maisons situées en zones sensibles,
  • vérifier le bon état des fermetures (portes et volets) et des toitures,
  • prévoir des moyens de lutte comme l’installation d’un point d’eau,
  • débroussailler sur 50 mètres autour des constructions et 20 mètres d’une part et d’autres des voies de circulation.

Comment réagir face à un feu de forêt ?

En cas de déclenchement d’un feu de forêt, restez calme et suivez ces quelques instructions.

Avant le déclenchement de l’incendie

Dès qu’une menace de feu de forêt survient, il faudra établir un plan d’urgence permettant de rester en sécurité. 

Pour ce faire, quelques gestes sont à prévoir :

  • Se renseigner sur les avertissements et les procédures en vigueur dans la région,
  • repérer les chemins d’évacuation vers les abris,
  • identifier les trajets permettant de quitter le quartier,
  • écouter la radio et les médias locaux ou suivre les services d’urgences.

Dans les fermes et exploitations agricoles, il vaut mieux laisser le bétail à l’extérieur, et si possible, les évacuer. 

Pendant le feu de forêt

Lorsque l’incendie est déclaré, la première chose à faire consiste à surveiller constamment la situation et les conditions météorologiques. 

Soyez prêt à évacuer à tout moment et pour cela, il faudra prendre le temps de bien se préparer :

  • Réunir l’essentiel et garder tout à portée de main : trousse de secours, valises et chargeur solaire en cas de coupure d’électricité ;
  • remplir le réservoir et garer le véhicule de manière à quitter l’allée en marche avant ;
  • fermer les fenêtres et portes pour éviter l’exposition aux fumées et poussières ;
  • éloigner les matériaux et objets à risques de la maison : combustible (bois de chauffage ou mobilier de jardin), barbecue au propane, etc.

Surtout, respecter l’ordre d’évacuation est également primordial dès qu’il émit. 

Après le feu de forêt

Même si l’alerte est levée, il faut continuer à faire preuve de prudence en suivant les recommandations des autorités :

–       Ne jamais revenir au domicile avant une autorisation,

–       solliciter les autorités compétentes pour un besoin d’hébergement.

Une fois de retour, quelques mesures de sécurité sont aussi à prendre :

  • Ne pas toucher aux points chauds et endroits touchés par les flammes,
  • vérifier la salubrité de la nourriture et de l’eau puis jeter les provisions exposées à la chaleur, la fumée ou la suie,
  • porter des équipements adaptés pour le nettoyage : gants, lunettes et bottes,
  • nettoyer certains objets plusieurs fois pour enlever l’odeur de fumée, la suie et les tâches.

Enfin, il convient de faire un inventaire des dégâts en prenant des photos des mobiliers, appareils électroménagers et aménagements endommagés par l’incident. Ces images serviront de preuve pour obtenir une indemnisation de l’assurance. 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 4 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote ! C'est le moment

Bastien

Hello, moi c'est Bastien 35 ans et passionné de voyages et de découvertes. Je voyage 6 mois par an et je vous propose de découvrir les meilleurs produits pour votre équipement.

Articles qui peuvent vous intéresser :
Vous avez une question ou une remarque ? laissez-moi un commentaire


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}