Si vous pratiquez le bushcraft, la survie, ou même le camping sauvage, vous savez à quel point il est essentiel que votre couteau de survie, hachette ou machette garde son tranchant. Il existe plusieurs outils d’affûtage, mais un des plus pratiques et des plus efficaces reste la pierre à aiguiser. Compacte, solide et durable, vous pouvez l’emmener partout, et elle vous servira pendant des années.  Pour accéder au classement des meilleures pierres à aiguiser, cliquez-ici.

Il faut cependant savoir la choisir en fonction de vos besoins, car la pierre à aiguiser est un sujet plus complexe qu’il n’y paraît. 

Une pierre à aiguiser se définit par sa matière et sa granulométrie.

Aux traditionnelles pierres naturelles utilisées depuis l’Antiquité – et même certainement avant – pour leurs propriétés abrasives, viennent s’ajouter aujourd’hui des pierres synthétiques.

D’autre part, il faut savoir qu’une pierre à aiguiser contient des grains minéraux abrasifs. Ce sont ces grains qui permettent l’affûtage. Or, leur nombre varie selon la pierre, et il est essentiel de choisir le bon grain. 

Enfin, si certaines pierres s’utilisent telles quelles, la plupart doivent être au préalable humidifiées, voire gorgées d’eau, alors que d’autres doivent être utilisées avec de l’huile. 

La matière

Les pierres à aiguiser naturelles sont généralement des grès schisteux et sont considérées comme les plus performantes. Parmi elles on peut citer le coticule belge très prisé depuis l’antiquité romaine, la pierre bleue belge, la novaculite (ou Pierre Arkansas) ou encore le sédiment d’argile siliciclastique (les pierres japonaises). Ce sont généralement des pierres à eau ou à huile.

Elles demandent un peu de pratique mais permettent d’obtenir un tranchant rasoir. Assez chères, ce sont les préférées des professionnels.

Les pierres à aiguiser les plus courantes aujourd’hui sur le marché sont synthétiques. Elles sont moins onéreuses, souvent fabriquées à partir de poudre de diamant collée sur un support métallique ou de céramiques, c’est-à-dire d’un mélange de matériaux, comme le corindon. 

Elles sont moins esthétiques mais plus durables et plus abrasives que les pierres naturelles et sont souvent réservés aux aciers très durs. Elles peuvent, selon le type, s’utiliser sèches, à l’eau ou légèrement huilées.

Le grain

Concernant le grain, la règle est la suivante : moins il y a de particules dans la pierre, plus le grain est grossier et plus il y en a, plus le grain est fin. Le grain est ainsi numéroté sur une échelle qui va de 100 à 8000 (100 étant le plus grossier). 

Bien que le choix soit vaste, la pierre à grain 1000 est considérée comme la plus polyvalente pour l’entretien d’une lame, et c’est d’ailleurs la plus populaire.

Comme pour le papier de verre, le gros grain sera généralement employé pour l’affûtage et les « gros travaux » (lames ébréchées ou très émoussées), puis on passera à un grain plus fin pour la finition et/ou pour obtenir un meilleur tranchant. Pour plus de polyvalence, de nombreux modèles sont double face, avec un côté en gros grain pour l’affûtage et l’autre en grain plus fin pour la finition.

 Il faut donc tenir compte du degré d’usure de la lame, mais aussi de sa dureté. Celle-ci se mesure en HRC (Hardness Rockwell C), sur une échelle qui va jusqu’à 63 (acier très dur). Plus l’acier est dur, plus le grain doit être fin. L’aiguisage sera plus difficile, mais le tranchant plus durable.

À eau ou à huile

La plupart des pierres à aiguiser sont des pierres à eau. Selon les conseils du fabricant, vous devez humidifier la surface ou imbiber d’eau toute la pierre avant usage. En se mélangeant avec les grains abrasifs, l’eau forme une espèce de boue qui rend l’affûtage plus souple et plus rapide.

Certains modèles s’utilisent à sec ou avec de l’huile (du pétrole lampant de préférence). 

Après utilisation, passez votre pierre à eau sous l’eau pour la rincer et évacuer les résidus minéraux et métalliques d’affûtage. De temps en temps nettoyez-la avec une brosse douce et un peu d’eau de Javel.

Pour une pierre à huile, rincez-la à l’eau chaude ou faites-la tremper une nuit dans de l’essence.

Comment choisir sa pierre à aiguiser ?

Vous l’avez constaté, ce n’est pas simple de faire le bon choix et pourtant c’est important, sous peine de ne pas bien affûter, voire d’abîmer votre lame. Pour vous aider à choisir une pierre qui corresponde à vos besoins, je vous suggère de faire attention aux critères suivants.

La dureté de la lame et le degré d’usure

Plus la lame contient de carbone, plus l’acier est dur (HRC élevé) et plus le grain de la pierre doit être fin. En entretien régulier, pour un HRC autour de 53, utilisez un grain 400 à 800. Pour un HRC entre 53 et 56 je préconise un grain 800 à 1000.

Si votre lame a un HRC entre 56 et 60, préférez un grain 1000 à 3000, et 3000 à 8000 pour un HRC entre 60 et 62. Pour les aciers les plus durs (HRC 63), on utilisera un grain 8000.

Pour une lame ébréchée, je recommande un grain 100 à 220 qui éliminera les ébréchures et reformera au besoin le tranchant. Pour une lame émoussée, préférez un grain 200 à 800.

Si vous utilisez très souvent votre couteau mais qu’il n’est pas émoussé ou ébréché, je vous conseille un grain moyen qui enlève moins de matière qu’un grain grossier.

Cela dépend en partie de vos préférences mais aussi de la dureté de la lame et de vos besoins. Ainsi, le diamant et le corindon, composé d’oxyde d’aluminium cristallisé associé à d’autres métaux, sont plutôt conçus pour les aciers durs. 

Parmi les pierres naturelles, la novaculite est très résistante, alors que les pierres japonaises offrent une finition très lisse mais sont peu durables. La pierre bleue belge est assez chère mais c’est un bon compromis entre les deux. 

Plus votre pierre à aiguiser est épaisse plus elle est durable. Une pierre d’aplanissement (ou de surfaçage) est parfois fournie par le fabricant. Elle est destinée à compenser le creusement de la pierre qui se forme naturellement à l’usage, notamment dans le cas des pierres naturelles. 

Elle est importante pour obtenir de bons résultats et travailler en sécurité. Choisissez une pierre à aiguiser un peu plus grande que votre lame pour que l’affûtage soit homogène, et privilégiez les modèles avec un socle antidérapant. Ainsi vos mouvements sont plus contrôlés et plus sûrs.

Certains fabricants fournissent aussi un guide, très utile pour les débutants.

Chaque type a des avantages et des inconvénients. Les pierres à huile s’usent moins et, à grain égal, sont moins agressives pour le métal, mais l’huile encrasse vite la pierre et la rend plus difficile à nettoyer.

Classement des meilleures pierres à aiguiser

J’ai choisi pour vous 3 modèles qui sont performants, pratiques, et qui offrent un bon rapport qualité-prix.

L’Ariégeoise pierre à aiguiser naturelle des Pyrénées grains 800/1200

De fabrication artisanale française, cette pierre en grès schisteux à double face offre une bonne polyvalence pour aiguiser en entretien régulier les couteaux, les haches, les sécateurs, les ciseaux à bois, etc.

Compacte (20 x 3,5 x 1,5 cm) et dotée d’un élégant socle en hêtre muni de pieds antidérapants, elle est garantie 2 ans.

Pour des résultats optimaux, humidifiez la surface avant utilisation et affûtez vos lames en respectant un angle de 20° environ. Pendant le processus, n’enlevez pas la boue d’affûtage, au contraire ajoutez un peu d’eau de temps en temps. Rincez à l’eau froide après usage.

MOJINO kit de pierre à aiguiser

Efficace sur tous les couteaux à lame lisse non céramique et tous les outils tranchants, ce kit comprend 2 pierres en corindon à double face de qualité professionnelle (grain 400/1000 et 3000/8000). Vous pouvez ainsi aiguiser parfaitement l’acier le plus tendre comme le plus dur, quel que soit le degré d’usure.

Pratique et compacte (18 x 6,1 x 3,3 cm), vous l’emmenez partout sans problème. Dotée d’une base en bambou et de supports antidérapants en caoutchouc, vous travaillez confortablement et en sécurité, après avoir humidifié la surface.

Elle est également livrée avec une pierre de surfaçage, un guide d’angle pour permettre aux débutants d’obtenir tout de suite d’excellents résultats, et une lanière de cuir robuste pour le polissage et l’élimination des bavures. 

GERIINEER 3 pièces 2 en 1 pierre à aiguiser

Ces 3 pierres synthétiques rondes à double face, petites (7,5 x 2,5 cm) et légères (220 g), sont parfaites pour affûter efficacement votre couteau de survie lors de vos activités outdoor sans vous encombrer.

Elles sont résistantes, durables et performantes.

La première (grain 150-280), en carbure de silicium, aiguise vite et bien presque tous les couteaux en acier tendre ou dont le fil est abîmé.

La seconde (grain 180-320), en corindon blanc, répare les bavures et convient à la plupart des outils.

Quant à la troisième (grain 120-240), en corindon brun, elle est parfaite pour les aciers tendres et pour reformer le tranchant des lames ébréchées ou émoussées.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 4.9 / 5. Nombre de votes : 25

Pas encore de vote ! C'est le moment

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici