Que vous soyez seul ou en groupe, toute activité extérieure implique des risques potentiels. Vous pouvez vous perdre en forêt, faire une chute et vous blesser, tomber dans une crevasse en montagne … Si vous êtes en groupe, vous pouvez perdre de vue vos compagnons de randonnée à cause d’une forte pluie, de la neige ou d’un brouillard soudain. Si vous souhaitez accéder aux meilleurs sifflets de survie, cliquez-ici.

Dans de tels moments, qu’on espère ne jamais vivre, il est essentiel de pouvoir appeler à l’aide et de  signaler sa présence, et c’est là que le sifflet à haut décibel de survie peut vous sauver la mise.

Beaucoup plus strident qu’un sifflet classique, le sifflet de survie (aussi appelé sifflet d’urgence, de secours ou de détresse) permet d’envoyer un signal audible dans un rayon de plusieurs centaines de mètres, par tous les temps et en tous lieux. 

Il existe 2 types de sifflets de survie : le sifflet à bille et le sifflet sans bille (à encoche ou à doubles tubes).

Le sifflet à bille est performant mais peut mal fonctionner (voire ne pas fonctionner) en cas de forte pluie ou de gel. D’autre part, il suffit qu’une bouloche de fond de poche s’introduise à l’intérieur pour coincer la bille et rendre le sifflet inopérant.

Le sifflet sans bille (à encoche ou à doubles tubes) ne pose pas ce genre de problèmes, et il est efficace en toutes circonstances. 

Certains équipements destinés aux activités outdoor et à la survie intègrent un sifflet de ce genre (manches de couteaux, firesteels, boucle sternale d’un sac à dos, etc.). Il faut cependant dire qu’ils sont généralement moins puissants que les sifflets de survie qu’on peut trouver dans le commerce. 

Il existe aussi des modèles qui peuvent être utilisés en milieu aquatique, et les gilets de sauvetage en sont parfois équipés.

Un sifflet de survie peut vous sauver la vie ou vous permettre d’être secouru rapidement. Dans un endroit hors signal, les téléphones et les GPS deviennent inutiles. Et même si vous parvenez à contacter les secours, le sifflet de survie peut permettre aux sauveteurs de vous localiser sur place plus facilement et efficacement que si vous criez. Sa puissance permet de l’utiliser même si on est affaibli par une blessure ou par l’hypothermie (et dans ce cas, crier peut s’avérer très difficile et fatigant). 

Même dans un endroit assez fréquenté, comme certains sentiers de randonnée l’été, il suffit de tomber en contrebas pour être invisible des autres randonneurs, et si vous êtes blessé, le sifflet de survie vous signalera à toute personne susceptible d’appeler les secours ou de vous venir en aide.

Pour éviter toute confusion avec des bruits naturels comme le cri d’un oiseau ou avec un coup de sifflet qui ne serait pas un appel de détresse, un code (plus ou moins) international a été mis en place : pour appeler à l’aide, faites des séries de 3 ou de 6 coups de sifflet avec une pause d’une minute entre chaque série. Vous pouvez aussi utiliser l’alphabet morse pour envoyer un SOS (3 courts – 3 longs – 3 courts).

Un sifflet de survie peut s’avérer aussi extrêmement utile dans d’autres situations. Comme on peut l’utiliser sans effort, vous pouvez le confier sans problème à un enfant pour le retrouver facilement s’il s’égare lors d’une balade en famille ou dans la cohue d’une fête.

Sa stridence peut mettre en fuite un éventuel agresseur, et une personne âgée qui vit seule pourra alerter facilement le voisinage en cas de problème (de chute par exemple).

Le sifflet de survie n’a pas que des adeptes, notamment parmi les randonneurs et autres passionnés d’activités en pleine nature : certains le trouvent inutile et peu efficace, surtout en cas de vent, de brouillard épais ou d’obstacles physiques (colline, arbres), qui réduisent la portée du son.

Personnellement, je vous dirais qu’on ne prend jamais trop de précautions, et que ce petit objet qui n’encombre pas et qui coûte souvent trois fois rien peut vous sortir un jour d’un mauvais pas.

Il est vrai que le vent et les obstacles réduisent sa portée, mais en l’utilisant éventuellement avec des signaux lumineux, il augmente vos chances d’être trouvé si le vent souffle ou en cas de brouillard. 

Comment choisir son sifflet à haut décibel de survie ?

Un équipement de survie doit être fiable et efficace. Avant de vous décider, je vous propose de considérer quelques critères importants pour faire le bon choix.

La puissance et la portée

Ces deux paramètres, qui sont liés, varient beaucoup selon les modèles. Certains sifflets de survie n’excèdent pas 87 dB (décibels) alors que d’autres vont jusqu’à 150 dB. Il en va logiquement de même pour la portée (entre 200 et 800 mètres en moyenne).

Assurez-vous d’acheter un sifflet de survie qui sera vraiment efficace en cas de besoin. Il doit être puissant (au moins 100 dB) et porter le plus loin possible (au moins 500 m).

Attention toutefois aux portées indiquées par les fabricants, les tests des produits étant généralement réalisés dans des conditions idéales (temps calme et terrain plat) qu’on n’a pas toujours dans la réalité.

Je vous conseille d’opter pour un sifflet de survie sans bille, qui fonctionnera par tous les temps sans craindre l’humidité ni le gel, et en particulier pour un sifflet à doubles tubes, qui est très puissant.

Votre sifflet de survie doit être fiable et solide. Vous avez le choix entre le plastique, léger et résistant, ou le métal, un peu plus lourd mais généralement plus durable.

Si vous devez l’utiliser par grand froid (escalade, alpinisme, randonnée d’hiver en montagne) je vous conseille de choisir plutôt le plastique.

Vous ne devez pas pouvoir le perdre facilement, et en cas d’urgence, il faut que vous le trouviez tout de suite. 

C’est pourquoi beaucoup de sifflets de survie en plastique ont des couleurs vives, voire fluo, qui les rendent bien visibles.

D’autre part, la plupart des modèles possèdent un système pour les porter au poignet ou autour du cou (dragonne) ou encore à la ceinture (type porte-clés). Vous pouvez aussi le mettre dans votre poche, mais je vous conseille fortement de le garder sur vous.

Évitez de le mettre dans ou sur votre sac à dos : si vous perdez celui-ci au cours d’une chute ou s’il est resté sur le bivouac, votre sifflet ne vous servira à rien.

Un sifflet de survie ne pèse que quelques grammes, et il doit bien sûr être petit pour le transporter facilement, mais veillez cependant à ce que sa taille ou sa forme permettent de l’utiliser facilement, même avec des gants ou des doigts engourdis par le froid.

Classement des meilleurs sifflets de survie

Voici 3 modèles puissants, fiables et très solides qui sauront répondre à vos attentes.

Alomejor 1 sifflet de survie d’urgence EDC à haut décibel

Ce sifflet de survie à encoche fait à la main, en laiton poli avec section en bambou, est à la fois efficace et esthétique. Parfait pour la randonnée, la chasse ou la survie, il a aussi sa place comme matériel EDC dans un sac à main. 

Solide, résistant aux rayures, anticorrosion et très durable, il est assez puissant pour être entendu à plusieurs centaines de mètres.

Compact et léger (5,4 x 1 cm environ pour 10 g), vous l’emmenez facilement partout avec vous. Vous pouvez le porter autour du cou ou l’accrocher à votre ceinture ou à votre sac à dos (il y a un trou pour passer une dragonne ou un mousqueton).

Sunerly en acier inoxydable lot de 2 sifflets de secours

Ce modèle à doubles tubes produit jusqu’à 150 décibels audibles sur une longue portée avec peu d’efforts (avec une économie d’énergie de 30% par rapport à un sifflet classique). Son efficacité tient à une très bonne circulation de l’air. Idéal en cas de blessure ou de faiblesse, il convient aussi aux enfants et aux personnes âgées, et peut être utilisé par mauvais temps et dans l’eau. 

En inox alimentaire, il est très solide et durable. Sa forme de porte-clés avec anneau permet de le transporter facilement. Compact et léger (1,8 x 5,7 cm pour 25 g), il ne vous gênera pas.

Wanyig paquet de 2 sifflets de secours doubles tubes

Ses doubles tubes permettent de produire facilement jusqu’à 150 décibels grâce à une très bonne circulation de l’air, sans nécessiter pour autant beaucoup d’énergie.

C’est pourquoi il convient aussi aux enfants.

En inox solide et durable, il ne rouille pas. Il est compact (5,7 x 1,8 cm) et léger (15g), et avec sa forme de porte-clés avec anneau, vous pouvez l’accrocher facilement sur vous ou sur votre sac à dos. 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 4.7 / 5. Nombre de votes : 25

Pas encore de vote ! C'est le moment

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici