En situation de survie ou dans la pratique d’un sport, l’alimentation est une question essentielle.

Dans les deux cas, il faut avoir à disposition des en-cas légers et peu encombrants qui permettent de reprendre des forces régulièrement. La solution idéale est d’emporter des aliments déshydratés.

Pour accéder au classement des meilleurs déshydrateurs, cliquez-ici.

Utilisée depuis très longtemps, la déshydratation est un procédé qui consiste à éliminer l’eau des aliments pour mieux les conserver. Vous pouvez acheter des denrées déshydratées, mais vous pouvez aussi sécher vous-même vos aliments préférés avec un déshydrateur.

Grâce à cet appareil, vous pouvez conserver plusieurs mois des fruits, des légumes, mais aussi du poisson, de la viande, des herbes aromatiques, des barres de céréales, des purées, des soupes, etc.

Ainsi, vous avez toujours à disposition des aliments sains, sans matière grasse ajoutée et qui gardent leurs nutriments. Dans une optique sportive ou de survie, ils sont parfaits car très légers (ils perdent 50 à 90% de leur poids initial) et peu encombrants dans un sac à dos.

Ils offrent aussi une occasion de découvrir de nouvelles textures et saveurs (en les mélangeant à vos plats), et d’éviter le gaspillage.

On distingue 2 grands types de déshydrateur : le solaire (à l’ancienne) et l’électrique.

Le déshydrateur solaire, en bois et de plastique transparent, doit être placé au soleil avec les aliments à l’intérieur. C’est la chaleur solaire, associée à la circulation de l’air, qui va sécher les denrées.

L’avantage de ce type de déshydrateur est qu’il est autonome, mais le séchage est lent et peu pratique en hiver. 

Certains modèles haut de gamme sont plus efficaces, car équipés d’un mini ventilateur et de petits panneaux solaires.

Le déshydrateur électrique est plus performant sans toutefois consommer beaucoup, et permet de sécher les aliments plus vite. Il en existe 3 types : à séchage vertical, à séchage horizontal et à infrarouge.

Il fonctionne sur le principe de la chaleur tournante : une résistance électrique produit une chaleur douce (entre 30 et 70° C en moyenne) qui est ventilée dans tout l’appareil.

Les aliments sont posés sur des plateaux qui sont généralement ajourés, pour une diffusion plus homogène. 

Il est très facile à utiliser : il suffit d’introduire les plateaux avec les aliments dans l’appareil et de respecter le temps de séchage indiqué (assez long). Il est généralement pourvu d’une porte transparente qui permet de surveiller le processus.

Pour une utilisation encore plus simple et pratique, je vous conseille un modèle avec thermostat et minuterie (manuels ou électroniques).

Avant de les mettre dans le déshydrateur, il faut préparer les aliments. Les fruits (ni trop durs ni trop mûrs) et les légumes sont lavés, épluchés et coupés en fines tranches (moins de 5 mm). Les viandes et les poissons (cuits ou marinés) sont aussi tranchés finement.

Posez les aliments sur les plateaux sans les superposer et mettez le déshydrateur en marche.

Pour des aliments volumineux, vous pouvez enlever des plateaux.

Une fois déshydratés et mis dans des bocaux hermétiques ou des sachets sous vide, vos fruits, légumes ou autres se conserveront plusieurs mois.

Comment choisir son déshydrateur ?

L’offre étant importante, je vous propose quelques critères qui vous aideront à choisir et à trouver le modèle idéal pour vous.

Le type (électrique)

Selon vos besoins en termes d’aliments et de quantités, il sera préférable d’opter pour un des 3 types existants.

Le déshydrateur à séchage vertical possède plusieurs plateaux superposés amovibles. Rond, carré, ovale ou rectangulaire, c’est le moins encombrant.

Cependant, le moteur étant situé dans la partie basse de l’appareil, les aliments sur les plateaux inférieurs sèchent plus vite que les autres, et il est souvent nécessaire d’intervertir les plateaux en cours d’utilisation. 

D’une puissance moyenne, on le préconise surtout pour les fruits, les légumes, les champignons et les herbes. Je vous le conseille pour un usage domestique occasionnel portant sur de petites/moyennes quantités. 

Le déshydrateur à séchage horizontal est généralement plus puissant (il existe des modèles professionnels très puissants) et convient aussi pour la viande et le poisson. Le moteur étant situé à l’arrière, la circulation d’air chaud est plus homogène et ne nécessite pas d’intervertir les plateaux, mais il est plus encombrant.

Le déshydrateur à infrarouge permet d’obtenir une déshydratation plus profonde et plus rapide, mais il est plus cher. 

Là encore, vous choisirez en fonction du type d’aliments et de la fréquence d’utilisation de votre appareil.

Pour un usage occasionnel avec essentiellement des fruits, une puissance de 100 à 200 W suffit. Si vous comptez l’utiliser souvent pour des fruits et des légumes, je vous conseille un appareil de 250 à 300 W.

Enfin, si vous voulez pouvoir déshydrater tous types d’aliments, il est préférable de choisir un déshydrateur d’une puissance de 400 à 700 W.

Elle est définie par le nombre de plateaux (de 5 à 10 en moyenne) et leurs dimensions.

Vous ferez votre choix en fonction de la quantité d’aliments que vous souhaitez déshydrater en une seule fois.

Je vous rappelle que le nombre de plateaux est modulable, notamment sur les modèles à séchage vertical.

Les plateaux sont souvent en inox alimentaire, matière durable et hygiénique. S’ils sont en plastique, vérifiez qu’ils ne contiennent pas de BPA.

La carrosserie peut également être en inox, mais la plupart du temps elle est en plastique. Là encore, assurez-vous de l’absence de BPA.

Un déshydrateur est un appareil plutôt basique, mais je vous conseille de choisir un modèle un peu sophistiqué, plus agréable et plus pratique à utiliser.

Ainsi, préférez un modèle avec bouton marche/arrêt, que vous n’aurez pas besoin de débrancher après chaque utilisation. Un thermostat et un minuteur vous simplifieront aussi les choses.

Certains modèles sont dotés d’une fonction d’arrêt automatique avec bip en fin de cycle et bipe. Des commandes tactiles et/ou un affichage LED sont aussi très pratiques.

Classement des meilleurs déshydrateurs

J’ai choisi pour vous 3 déshydrateurs de qualité, puissants et efficaces, qui satisferont les plus exigeants.

Kitchen Chef KYS333B Déshydrateur de fruit

Kitchen Chef Professional est une marque reconnue de petit électroménager française, spécialiste de la cuisson et de la préparation culinaire.

Ses produits sont appréciés pour leur qualité et leur robustesse.

Elle vous propose un déshydrateur performant, d’une puissance de 500 W et équipé de 6 grands plateaux de 33 x 30 cm, pour une surface utilisable de 5940 cm2

Cela vous permet de déshydrater de grandes quantités en une fois, et de traiter tous types d’aliments (fruits, légumes, herbes, champignons, viande, poisson …).

Ses dimensions extérieures sont 45 x 34,5 x 32 cm, pour un poids de 6,8 kg. 

Avec son bouton marche/arrêt, ses commandes simples et son affichage digital, il est facile à utiliser et à programmer (thermostat réglable de 35 à 70° C par incréments de 5°C, et minuteur jusqu’à 19h30 par intervalles de 30 mn).

Il est aussi pratique et sûr : en fin de cycle, il s’arrête automatiquement et émet des bips. 

Avec cet appareil – garanti 2 ans –  vous êtes sûr que vos aliments seront déshydratés de façon optimale.

Déshydrateur alimentaire BioChef Arizona Vitality4Life

Vitality4Life est une marque australienne spécialisée dans l’alimentation saine (extracteurs de jus, déshydrateurs …).

Ses produits de grande qualité sont distribués en Europe et dans le monde entier.

En inox et plastique sans BPA, ce déshydrateur à séchage horizontal de 500 W offre une déshydratation homogène : aucune surveillance n’est nécessaire bien que l’intérieur soit visible (porte amovible transparente). 

Avec ses 6 plateaux en inox alimentaire de qualité, vous pouvez déshydrater en une fois des quantités importantes, et en enlevant les plateaux, vous pouvez aussi faire lever de la pâte à pain/pizza ou faire fermenter des yaourts.

Pratique, il est livré avec une feuille à mailles fines, une feuille anti-adhérente et un bac récupérateur pour l’eau. 

Il est facile et confortable à utiliser, avec un bouton marche/arrêt, un minuteur (jusqu’à 19h30) et un thermostat (de 35 à 70°C).

Compact (34 x 30 x 45 cm pour 5 kg), il trouve facilement sa place dans une cuisine, et vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 30 jours (il est ensuite garanti 3 ans).

Déshydrateur en inox (Kwasyo)

Kwasyo est une marque de Guangzhou Midou Electronic (Chine), spécialisée dans les appareils électroménagers (friteuses, cafetières, …).

Avec ce déshydrateur à séchage horizontal de 400 W à faible consommation, vous disposez d’un minuteur jusqu’à 24 h (intervalles de 30 mn), d’un thermostat réglable de 30 à 90°C (ou l’équivalent en degrés Fahrenheit), et de 67 recettes offertes (mais en anglais). 

Il est équipé de 6 plateaux en inox espacés de 50 mm, d’un bac récupérateur et d’une pince alimentaire en inox, et toutes les pièces amovibles passent au lave-vaisselle. 

La carrosserie est en plastique sans BPA, et sa porte transparente permet de suivre le processus de déshydratation.

Il est non seulement pratique et peu bruyant (45 dB), mais aussi très fiable, avec une protection anti-surchauffe et une fonction d’arrêt automatique.

Compact (30,5 x 36 x 31,5 cm), il convient à toutes les cuisines.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 5 / 5. Nombre de votes : 87

Pas encore de vote ! C'est le moment

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici