Une plaque de désensablage (ou de désenlisement) est un équipement qu’on utilise par 2 pour dégager un véhicule pris dans le sable, la boue ou la neige, mais parfois aussi pour franchir un obstacle (amas de pierres, espace entre deux rochers, etc.). 

Indispensable en raid, elle peut être très utile dès qu’on s’aventure hors des routes, en 4×4 notamment. 

Si vous souhaitez directement accéder au classement des meilleures plaques de désenlisement, cliquez-ici.

Le principe est simple : on place les plaques à l’avant du 4×4 de façon à ce que les pneus puissent « s’accrocher » dessus et profiter d’une surface suffisamment adhérente pour s’extraire du sable par exemple. Certaines sont dotées de poignées ou de trous pour fixer des sangles, ce qui facilite leur récupération après coup.  

Même si elles nécessitent souvent de commencer par creuser un peu le sol, les plaques de désensablage permettent de se sortir seul d’un mauvais pas. C’est pratique, voire indispensable quand on se trouve en pleine nature, loin de tout professionnel ou de toute personne à même de tracter un 4×4, et dans tous les cas cela représente un gain de temps – et parfois d’argent – considérable. 

Ceux qui sont amenés à conduire sur des terrains difficiles s’en équipent souvent : propriétaires de 4×4, globe-trotters en van ou en camping-car, voire chauffeurs routiers.

Les premières plaques de désensablage (à usage militaire) étaient en acier ajouré, très efficaces mais très lourdes. Il existe aujourd’hui des plaques tout aussi performantes voire plus, qui sont beaucoup plus légères et moins encombrantes, en aluminium ou matières synthétiques.

Les formes sont très variables (rigides, souples, gonflables, pliables, etc.) ainsi que les designs (pleines, ajourées, avec picots ou tétines pour l’adhérence …) et les couleurs. 

On distingue 2 grands types de plaques de désensablage : les rigides et les souples.

Les plaques de désensablage rigides peuvent être en métal ajouré (acier mais surtout aluminium). Elles offrent une bonne adhérence, sont efficaces et résistantes mais elles restent lourdes, et peuvent endommager le châssis.

On trouve aussi les plaques australiennes pleines, en fibre renforcée de nylon. Elles sont légères, résistantes et facilement manipulables car équipées de poignées. Leurs extrémités en forme de rampe facilitent la mise en place en évitant que la plaque se soulève au contact des pneus, et leur surface crantée offre une bonne adhérence. Elles peuvent aussi faire office de pelle en les retournant.

Enfin, il existe des plaques gonflables (pillowtracks). Leur principal avantage est qu’elles sont très légères et qu’elles ne prennent pas de place quand elles sont dégonflées.

Les plaques souples sont faites dans des matières synthétiques et se présentent sous la forme de tapis. Elles sont peu encombrantes, légères, robustes et faciles à manipuler. Elles ne risquent pas d’abîmer le châssis.

Certains modèles, pliables ou enroulables, sont un compromis entre ces 2 types : ils sont fabriqués dans une matière rigide (parfois revêtue de caoutchouc), mais leur structure articulée en fait également des éléments souples qui épousent bien le relief. Ces plaques sont souvent grandes mais peu encombrantes, et offrent une adhérence maximale aussi bien côté pneu que côté sol.

Comment choisir sa plaque de désensablage ?

Comme pour tout produit, il convient de prendre en compte certains critères avant d’acheter des plaques de désensablage, car tous les modèles ne sont pas équivalents.

L’usage

Si de nombreux modèles de plaques de désensablage conviennent pour tous les types de terrains mous et/ou glissants et pour franchir des obstacles, ce n’est cependant pas le cas de tous. La première chose à faire est donc de choisir des plaques compatibles avec le type de sol sur lequel vous allez rouler. 

Les plaques rigides en métal ou en fibre sont polyvalentes : leur bonne adhérence fait qu’elles conviennent pour le sable, la neige, la glace et la boue, ainsi que pour le franchissement d’obstacles, car elles sont résistantes et se déforment peu.

Les plaques gonflables conviennent pour le sable, la neige et la boue, mais je les déconseille pour franchir un obstacle, car elles plient énormément sous le poids du véhicule. 

Les plaques souples conviennent surtout pour le sable. Elles ne peuvent pas être utilisées pour la boue. Quant à franchir un obstacle, ce n’est pas forcément le meilleur choix. Étant flexibles, elles vont plier sous le poids du 4×4 sans jouer le rôle de rampe que vous attendez d’elles. 

Les plaques pliables ou enroulables conviennent pour le sable, la boue ou la neige, car elles s’adaptent au relief et offrent une adhérence maximale. Pour le franchissement d’obstacles, je dirais que cela dépend de l’obstacle. Comme pour les plaques souples, leur structure articulée peut jouer contre elles en les rendant trop flexibles.

Ce sont des critères importants et variables selon les modèles. Vos plaques doivent pouvoir supporter le poids de votre véhicule, même si vous l’allégez au maximum pour l’extraire plus facilement.

Quant aux dimensions, je vous conseille des plaques longues et larges. Plus elles sont larges, plus elles sont stables et moins elles risquent de s’enfoncer. De plus, cela vous permet de couvrir une plus grande surface de terrain. La longueur joue aussi sur ce dernier point. 

Les plaques de désensablage en matière synthétique (fibre renforcée, polypropylène à haute résistance …) sont très résistantes et souvent plus efficaces que celles en métal, car elles ont un design conçu pour maximiser l’adhérence (sillons, tétines, picots, etc.). De plus, elles risquent moins d’abîmer le châssis de votre 4×4. Mais elles sont généralement chères et s’abîment rapidement si vous les utilisez mal (patinage sur les tétines). 

Les plaques métalliques (aluminium) sont robustes, se déforment peu et offrent une adhérence très satisfaisante, mais elles peuvent abîmer le châssis plus facilement.

Certains modèles pliables ont cependant un corps en acier recouvert de caoutchouc, ce qui améliore l’adhérence et adoucit les chocs éventuels.

Le poids des plaques est en lien avec leur matériau. Les plaques en aluminium sont lourdes, alors que celle en fibre renforcée ou en plastique sont beaucoup plus légères (souvent de l’ordre de 6 kg la paire). Les rigides sont assez encombrantes en termes de longueur et de largeur, mais vous pouvez les empiler.  

Les plaques gonflables dégonflées et les souples sont légères et très peu encombrantes. 

Quant aux pliables/enroulables, leur poids dépend de leur matière, mais elles prennent très peu de place.

Mon classement des meilleures plaques de désensablage

J’ai sélectionné pour vous 3 modèles de plaques de désensablage, qui allient qualité, performances et facilité d’utilisation.

Rhino Winch Co 4×4 piste de récupération à traction

Ce jeu de 2 plaques de désensablage rigides pleines supporte un poids maximum de 10 tonnes et vous permet de sortir sans problème du sable, de la boue ou de la neige. 

En thermoplastique semi-cristallin, elles sont légères (2,6 kilo chacune) et très robustes.

Pourvues de nombreuses tétines et d’une bande de roulement à angle variable profond, elles offrent une excellente adhérence et empêchent les roues de tourner. Elles sont aussi assez grandes (107 x 34 cm).

J’aime leur simplicité d’utilisation : leurs extrémités en forme de rampe facilitent la mise en place, et avec leurs 4 poignées latérales (2 x 2), elles sont faciles à transporter et à récupérer après l’extraction.

Grâce à leur poids et au sac de transport fourni, vous les rangez facilement (vous pouvez les empiler).

C’est un très bon produit, résistant, efficace, très fiable, et d’un excellent rapport qualité-prix.

Qinuo Jeu de 2 plaques de désensablage pliables

Ces plaques sont un très bon choix. Elles sont très performantes, se nettoient facilement et prennent peu de place une fois enroulées dans leur sac de transport en nylon.

En acier galvanisé recouvert de caoutchouc haute résistance, elles sont d’une solidité à toute épreuve et très durables. Elles sont aussi légères et faciles à transporter et à récupérer grâce à leurs poignées souples.

Elles sont compatibles avec de très nombreux véhicules : 4WD bien sûr, mais aussi FWD (2 roues motrices et traction avant), et RWD (2 roues motrices et propulsion arrière).

Elles sont aussi efficaces pour le sable que pour la neige, la glace ou la boue, leur structure articulée épousant le relief et offrant une adhérence maximale. Cela compense leurs dimensions assez modestes (80 x 21,6 cm).

Ces plaques ont beaucoup d’avantages : elles sont performantes, d’excellente qualité, pratiques et peu encombrantes. La contrepartie, c’est leur prix assez élevé.

Habill-Auto Plaques de désensablement

Ce jeu de 2 plaques australiennes en fibre renforcée résistante et durable vous permet d’extraire votre 4×4 de tout type de terrain instable et/ou glissant (sable, neige, boue) ainsi que de franchir des obstacles.

Pourvues de nombreux picots qui assurent une bonne adhérence et de dimensions importantes (121 x 35 cm), elles sont très efficaces. 

Elles sont aussi légères (7,8 kg) et simples à manipuler avec leurs extrémités en forme de rampe et leurs 6 poignées latérales (3×2) qui vous permettent de les récupérer facilement dans le sol.

Empilables, elles se rangent aisément.

Ces plaques de bonne facture affichent de bonnes performances et un rapport qualité-prix intéressant.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 5 / 5. Nombre de votes : 4

Pas encore de vote ! C'est le moment

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici